Pages Navigation Menu

« Être Homme, c’est être responsable » Antoine de Saint-Exupéry

Bilan Mobilité à Mélilla

Compte rendu Voyage à Melilla, Espagne, dans le cadre du projet Erasmus+ Leading Lights

Du 24 au 28 avril 2017, la deuxième mobilité du projet Erasmus+ a été effectuée. Sont partis les enseignants Maillard David et Jugand Simon, accompagnés de deux élèves, Hoarau Dylan (TProGA) et Maillot Romain (PES).

Les élèves avaient été sélectionnés pour leur implication dans les diverses tâches que leur avaient proposées leurs professeurs, tâches liées directement aux thématiques du projet. Des critères sociaux-économiques ont aussi été pris en considération : à implication égale, nous avons préféré des élèves moins avantagés.

Les voyages aller et retour se sont parfaitement bien passés, les transferts aéroports/hôtel n’ont posé aucun problème. Néanmoins, la longueur du voyage fut une épreuve, avec nuitée nécessaire à Madrid, et le retour fatigant, avec arrivée le 1er mai au matin après un départ le 29 avril après-midi, pour un retour en classe dès le 2 mai… mais nous étions tous au rendez-vous au lycée en temps et en heure. Au niveau budget, nous avons pu réduire les coûts au maximum : sur place, nous étions logés chez une collègue, et les élèves étaient en familles d’accueil. Les seuls coûts furent ceux incompressibles du voyage (avion, hôtel à Madrid), ainsi que le dîner officiel du premier soir – nous restons dans le cadre de notre budget prévisionnel.

La semaine à Melilla fut très riche : tant d’un point de vue pédagogique qu’amical. Les élèves ont rapidement noué des liens forts avec leurs homologues portugais, finlandais, gallois, italiens et bien sûr espagnols, et ont ainsi excellemment mis en pratique leurs compétences linguistiques et sociales, tout en s’impliquant activement dans les activités du projet (ils ont d’ailleurs préparé un gratin chouchou – chouchous emmenés exprès depuis la Réunion – qui a fait fureur). Du côté des enseignants, nous avons également renforcé nos liens avec nos partenaires européens et, en assistant – élèves comme professeurs – à des conférences, séances pédagogiques, visites ciblées de centres d’intérêt et touristiques, nous avons pu échanger sur nos pratiques, et appréhender la spécificité de l’éducation dans le contexte si particulier de Melilla, frontière de l’Europe en Afrique du Nord. Ainsi, nous avons tous pu visiter le centre d’accueil des réfugiés, nous avons rencontré des migrants (adultes et élèves), des intervenants scolaires et extérieurs nous ont expliqué leur travail, et nous avons pu même toucher du doigt les difficultés du passage des frontières en nous rendant au Maroc voisin par voie terrestre.

L’accueil de l’équipe de notre établissement partenaire à Melilla fut remarquable. Quelque 24 professeurs étaient impliqués d’une manière ou d’une autre dans le projet, ainsi jamais nous nous sentions perdus dans l’établissement étranger. Le Proviseur nous a reçu avec cordialité et amabilité, en étant présent dès le premier jour, et régulièrement au cours des différentes étapes. Nous avons également été accueillis par le Maire et le Représentant Local du Ministère de l’Éducation, lors d’une cérémonie à l’Hôtel de Ville. La diffusion par la presse et les médias était régulière.

Afin de donner suite à ce voyage, nous avons organisé une expo photo au CDI, et les élèves impliqués sont intervenus dans plusieurs classes pour expliquer le projet et exposer leur vécu. Le site Etwinning ainsi que la page privée du groupe Facebook du projet se sont enrichis de documents, photos, films retraçant la semaine.

Nous devons aussi très rapidement mettre en place l’équipe qui participera à la prochaine mobilité, au Portugal en octobre. Puis, il nous faut élargir, impliquer encore davantage les équipes du lycée, en mettant en place plusieurs temps forts que seront la Journée Européenne des Langues (25/26 septembre) et la Fèt Metis (fin décembre), avant d’accueillir nos partenaires européens en avril prochain (16-22 avril 2018). Dors et déjà, plusieurs pistes sont lancées : avec un focus sur les élèves à besoins spécifiques pour la mobilité au Portugal, des entretiens avec élèves porteurs de handicap sont programmés, et des contacts seront pris avec des établissements voisins accueillant des structures spécifiques. Puis, pour la JEL, un film transnational est en cours de réalisation. Pour le Fèt Métis, un atelier Maloya est prévu, atelier qui réunira élèves de toutes sections du lycée. Enfin, pour l’accueil en avril 2018, les classes de 1ere et Term Pro Gestion Administrative vont s’investir dans l’organisation et la diffusion de l’événement, afin d’assurer un impact aussi large que possible au projet, pendant que les Sections DNL Anglais assureront l’accueil et interviendront au jour le jour avec nos partenaires.

Simon Jugand / David Maillard

Pascale Payet-Jugand, ERAEI et Coordonatrice du projet.